Ière Conférence Internationale de Télémédecine et de Télécommunication Multimédia

Home / Nouvelles / Ière Conférence Internationale de Télémédecine et de Télécommunication Multimédia

Ière Conférence Internationale de Télémédecine et de Télécommunication Multimédia

, ,

Du 10 au 12 octobre 2003 s'est déroulée au Centre International de l'Audition et de la Parole de Kajetany près de Varsovie la Ière Conférence internationale de Télé médecine et de Télécommunication multimédia, dont les organisateurs étaient : l'Institut de Physiologie et de Pathologie de l'Audition et la Chaire des systèmes multimédia de l'Université Polytechnique de Gdansk. La conférence était présidée par le prof. Henryk Skarżyński et le vice-président était le prof. Andrzej Czyżewski, directeur de et la Chaire des systèmes multimédia de l'Université Polytechnique de Gdansk, cependant que la fonction de secrétaire scientifique était assurée par le docent Dr ing. Krzysztof Kochanek.

Plus d'une dizaine de professeurs éminents polonais et étrangers, spécialisés dans les questions liées à la télé médecine et à la téléinformatique avaient été invités à être membres du Comité scientifique. Avaient accordé leur patronage d'honneur à la conférence : le prof. Michał Kleiber – Ministre de la Science et Président du Comité des recherches scientifiques, et le prof. Krzysztof Szamałek – Secrétaire d'Etat au Ministère de l'Environnement. Le besoin d'organiser la première conférence de ce type sur le territoire de notre pays avait été suscité par le développement intense du recours à la téléinformatique et au multimédia dans la médecine. Les solutions qui naissent de cette coopération sont tournées vers des services au patient généralisés, faciles d'accès et bon marché. La coopération entre médecins et ingénieurs permet la mise en oeuvre de plus en plus fréquente de nouvelles méthodes de diagnostic à distance des affections ainsi que la télésurveillance des patients. Il en va de même de méthodes d'aide aux soins ayant recours aux outils téléinformatiques modernes que sont les micro-ordinateurs, l'Internet et les réseaux de téléphonie mobile.

Les techniques avancées de transmission et d'enregistrement des signaux biométriques, du son et de l'image ainsi que de données pilotant à distance des équipements ouvrent aux médecins actuels des possibilités totalement nouvelles d'action pour le bien du patient. Les organisateurs de la conférence possèdent dans ce domaine un acquis scientifique et expérimental bien connu en Pologne et à l'étranger. L'apparition dans les dernières années de secteurs aux frontières de la médecine et de la technique, tels que télé médecine, télé pathologie et télé consultations médicales, exigent l'élaboration en commun des fondements méthodologiques et l'échange des expériences entre spécialistes de ces divers secteurs dans de nombreux pays. C'est la raison pour laquelle des professeurs éminents de plusieurs pays, représentant aussi bien les sciences médicales que techniques ont été invités au Comité scientifique de la Conférence internationale et à la préparation des interventions, dont : le prof. Louis Lareng, directeur de l'Institut International de Télé médecine à Toulouse ; le prof. Klaus Kayser – directeur du Centre de Télé pathologie de l'Hôpital de La Charité de Berlin, composante de l'Université Humboldt ; le Dr Gerhard Stauch – éminent télépathologue allemand, coordinateur de nombreux projets internationaux auxquels participent des pays européens et asistiques ; le prof. Sven Seiwerth de Zagrzeb, co-auteur de nombreuses réalisations dans le domaine de la télé pathologie ; le prof. Ludwig Moser de l'Université de Würzburg (Allemagne), collaborateur scientifique de longue date de l'Institut de Physiologie et de Pathologie de l'Audition ; le prof. Janusz Szymaś, de la Chaire de Pathomorphologie de l'Académie de Médecine de Poznan, un des pionniers de l'emploi de l'Internet en médecine ; le prof. Janina Słodkowska de l'Institut de la tuberculose et des maladies pulmonaires de Varsovie, spécialiste émérite du développement de la télé pathologie des maladies interstitielles ; le prof. Ryszard Tadeusiewicz, alors Recteur de l'AGH, éminent spécialiste de la bio cybernétique et d'autres. A côté des représentants du monde médical, ont pris activement part aux débats des représentants des sciences techniques, des télé informaticiens, tel le prof. Ramón García Gómez – professeur en sciences techniques à l'université Polytechnique de Madrid, qui conduit des projets télé médicaux dans le cadre des projets de l'Union Européenne ; le prof. Jacek Koronacki de l'Institut d'informatique fondamentale de l'Académie des Sciences de Pologne ; le prof. Józef Woźniak, spécialiste des services multimédia en télécommunications au Département d'Electronique, Télécommunications et Informatique de l'Université Polytechnique de Gdansk ; le colonel Marek Babicz, représentant la télé médecine militaire en développement rapide ; le prof. Bogdan Galwas de la Polytechnique de Varsovie ; le prof. Robert Rudowski de l'Académie de médecine de Varsovie et d'autres. Les deux professeurs cités en dernier ont présenté des communications sur les questions d'enseignement à distance, qui ont un lien fondamental avec la télé médecine, car elles se rapportent directement à la formation continue des médecins. Au programme de la conférence se trouvaient avant tout des communications et des compte rendus sur les principaux projets internationaux en matière de télé médecine et télé pathologie, certaines interventions faisant appel à la téléconférence. C'est ce qui a permis au prof. Lech Banach ainsi qu'au Dr Kurt Brauchli du Transkei Hospital en Afrique du Sud de prendre une part active aux débats. Il n'a pas manqué non plus de communications présentant les réalisations propres de l'Institut de Physiologie et de Pathologie de l'Audition, l'un de ces rapports, présenté par le Dr Ing. Lech Śliwa, portant sur les techniques informatiques avancées employées dans le traitement de la surdité complète.

En outre, les expériences avancées de télé médecine organisées en direct ont suscité un vif intérêt des participants : transmission par Internet d'une opération des sinus nasaux faisant appel à un équipement ultramoderne au plan mondial de navigation sur image, la transmission en 3D du déroulement d'une opération micro chirurgicale de l'oreille et des démonstrations de télé consultations médicales ayant recours à la téléconférence et aux technologies de communications satellitaires les plus modernes.

Les débats s'accompagnaient en outre d'une session de posters et un dernier élément du programme était la présentation de la conception d'un nouvel établissement d'enseignement supérieur intitulé Académie Internationale de Télé médecine. Compte tenu des besoins actuels et futurs en matière de formation des cadres à la spécialité interdisciplinaire qu'est la télé médecine, il existe un besoin urgent, selon les porteurs de cette initiative, de créer un établissement dont le programme et l'organisation pourraient relever ce défi. Les organisateurs et les participants ont considéré d'un commun accord que la nouvelle conférence avait constitué un forum international important d'échange d'idées scientifiques et techniques et d'expériences pratiques en matière de recours à la communication multimédia en médecine ainsi que de méthodes de formation des médecins avec emploi de moyens téléinformatiques modernes. Les participants à la conférence ont adhéré unanimement à l'exigence qu'une telle conférence soit organisée systématiquement, le progrès scientifique et technique dans les domaines concernés par l'objet de la conférence étant si rapide qu'il exige un échange permanent d'expériences entre spécialistes des sciences médicales et des sciences techniques.